L'Humanité survivra-t-elle à l'agriculture (et à la technologie) ? (Et pourquoi nous nous consacrons à la permaculture depuis vingt ans.)

Version imprimableversion PDF

version 1.1 - 23/08/17

"La forêt précède les peuples, le désert les suit" : comme le faisait déjà remarquer Chateaubriand avec lucidité, et comme nous l'avons maintes fois souligné, l'anthropocène apparaît comme une fin annoncée des principaux systèmes vivants de la planète, et donc de notre propre espèce.


Dans ce contexte sombre, nous réaffirmons que "la différence entre la forêt et le désert, ce n’est pas l’eau, mais l'homme", avec ses systèmes de plus en plus scandaleusement improductifs et non soutenables : organisation du corps social d’une part, agriculture et autres systèmes de production de la nourriture, de l'énergie et des matériaux d’autre part. (Par exemple, l'agriculture consomme aujourd'hui 15 à 20 calories pour en produire 1.)
 

Il est donc de notre responsabilité de renverser les choses, et ce rapidement...
 

En dernière analyse, cela consiste essentiellement à :
- reforester massivement notre planète (et "re-sylviliser" notre Humanité !),
- produire de manière soutenable de quoi répondre à nos besoins vitaux.

 

Pour ce faire, la permaculture propose la seule solution rapide et simple qui ait jamais fonctionné (valable aussi pour la ville) :
aux systèmes scandaleusement inefficaces désignés ci-avant, elle substitue des systèmes extrêmement performants basés sur des forces spontanées et gratuites - les processus régénératifs fondamentaux des systèmes naturels.
Ils permettent de produire l'eau, la nourriture, l'énergie, l'habitat, les matériaux, de gérer les déchets et d'organiser le corps social, de manière à la fois harmonieuse et hyper productive, soutenable, écologique et éthique, tout en régénérant les écosystèmes.

 

La permaculture offre ainsi une issue enthousiasmante à l'Humanité, et un futur juste à la Terre...

 

---

"Alors que les problèmes du monde deviennent de plus en plus compliqués, les solutions demeurent honteusement simples." 
(Bill Mollison, co-fondateur de la permaculture)

---

 

Éric Escoffier, Sylvaine Anani et l'équipe de Permaculture sans frontières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Français